Musée d’histoire naturelle de Genève

Le chantier d'assainissement a débuté le 14 mai 2018.
En novembre 2016, la Ville de Genève a mandaté architech sa pour la mise en conformité partielle des mesures d’assainissement concernant la protection incendie du Musée.

Courant 2012, un recensement des produits dangereux présents dans le bâtiment a inventorié une quantité d’alcool de conservations de spécimens dépassant le seuil à partir duquel le bâtiment est soumis à l’OPAM. Les résultats de l’étude OPAM a révélé des anomalies en protection incendie du bâtiment et demandent des mesures substantielles d’amélioration de celle-ci, comme demandé par le Service de l’Environnement et des Risques Majeurs (SERMA) du département de l’environnement, des transports et de l’agriculture (DTA). 

Les mesures d’assainissement qui sont entreprises par architech ne doivent pas rendre conforme le Muséum à la législation en vigueur, mais à améliorer la situation actuelle, d’une part, en séparant les zones publiques (musée) des zones non publiques (locaux scientifiques), d’autre part, en sécurisant les voies d’évacuation du bâtiment.